PARTICULIER

PROFESSIONNEL

Frais de découvert des banques – quelle est la moins chère ?

Sommaire

Frais de decouvert

Sujet délicat, les frais de découvert ne sont pas toujours évidents dans les grilles tarifaires des établissements traditionnels. Ainsi, quand un compte bancaire passe en solde négatif, plusieurs frais peuvent être engendrés et les banques sont plus ou moins gourmandes. Pour éviter la spirale infernale, tour d’horizon des différents frais et des banques à privilégier pour des coûts plus faibles.

Les frais engendrés lors d’un découvert

Tout d’abord, il convient de préciser qu’il existe deux types de découvert et dont les frais vont varier en fonction : le découvert autorisé et le découvert non autorisé. Pour ce dernier, si l’on a une bonne relation avec sa banque, il peut-être toléré selon un certain montant et une certaine durée. Dans le cas contraire, l’établissement bancaire facture un taux d’intérêt débiteur qui ne doit pas dépasser le taux de l’usure ainsi que des commissions d’intervention.

En revanche, dans le cas où le découvert est autorisé, c’est-à-dire qu’un montant et une durée ont été contractualisés entre le client et la banque, seul un taux d’intérêts débiteurs sera appliqué et celui-ci sera moins élevé que pour un dépassement non autorisé. Cependant, bénéficier d’un découvert autorisé fait souvent l’objet de frais de dossier. Avec l’aide d’un comparateur de banque, il est possible de trouver la banque la moins chère dont celle qui pratique les frais de découvert les plus bas.

Les commissions d’intervention

Autrefois nommées “frais de forçage”, les commissions d’intervention sont perçues par la banque lorsque le client effectue des paiements alors que le solde de son compte est négatif ou que le découvert autorisé est dépassé. Elles sont encadrées par la loi de régulation et de séparation des activités bancaires de juillet 2013. et plafonnées à 8 € par opération et 80 € par mois, exception faite pour les personnes en situation de fragilité financière pour qui elles sont limitées à 4 € par opération et 20 € par mois.

Les banques qui facturent le moins de frais

Pour éviter de payer des frais astronomiques en cas de découvert, il est préférable de s’orienter vers les banques en ligne. En effet, non seulement le taux d’intérêt débiteur est plus bas que celui pratiqué chez les établissements traditionnels, mais en plus il n’y a pas de frais de dossier pour bénéficier d’un découvert autorisé.

Une autre solution consiste à ouvrir un compte chez une néo-banque. En effet, il est impossible d’être en situation de découvert lorsque l’on est client d’une banque mobile puisque celles-ci ne comprennent pas ce service dans leur offre. Par ailleurs, le titulaire dispose d’une carte de paiement à contrôle systématique de solde pour éviter tout incident.